Anxiété : Causes, symptômes et thérapie

Anxiété

Publié le : 08 juin 20223 mins de lecture

Des vertiges, une sensation d’oppression dans la poitrine, des tremblements, des picotements et des crampes dans les mains, des sueurs froides sont également à l’origine du syndrome dit d’hyperventilation.

Dans ce cas, l’anxiété peut être à la fois un déclencheur et une conséquence.

Les personnes concernées, souvent des jeunes femmes de moins de 30 ans, inspirent et expirent de manière excessive (hyperventilation).

Ils rejettent alors davantage de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air qu’ils respirent.

Le résultat de ce retrait est un déséquilibre à court terme du calcium dans le corps.

Les muscles et les nerfs sont temporairement surexcités, la tendance aux crampes est accrue.

Causes :

Il existe des causes psychologiques à la respiration excessive semblable à une crise, comme les réactions au stress, les crises de panique ou la dépression.

Cependant, le trouble respiratoire peut également être causé par des maladies physiques et durer plus longtemps : Par exemple, des maladies pulmonaires, une carence en calcium et en magnésium, un manque d’oxygène dans les tissus, des lésions cérébrales ou des inflammations.

Symptômes :

L’inspiration et l’expiration frénétiques entraînent d’autres symptômes, notamment des vertiges, une oppression thoracique, des tremblements, des picotements, des mains et des pieds froids, des crampes dans les mains.

En plus de ces symptômes, les plaintes peuvent également persister en dehors de l’hyperventilation aiguë (hyperventilation chronique).

Il s’agit notamment de palpitations, de difficultés respiratoires qui se manifestent par une toux, des soupirs ou un essoufflement, de flatulences dues à l’air avalé, de troubles visuels, d’une transpiration accrue.

De nombreuses personnes touchées souffrent également d’une nervosité accrue, de troubles du sommeil, de crises de larmes, d’anxiété et de dépression.

Diagnostic et thérapie :

le médecin recherche d’abord les causes physiques possibles par des examens ciblés et les traite.

S’il peut exclure une maladie physique, les antécédents médicaux et les différents tests assureront le diagnostic d’un problème psychologique sous-jacent.

Il est essentiel que les personnes concernées sachent à quoi se rapportent leurs plaintes.

La thérapie dépend de la cause. Plus d’infos sur therapie-comportementale-cognitive.com

Les thérapies respiratoires et de relaxation peuvent généralement être utiles, tout comme les procédures psychothérapeutiques pour les problèmes psychologiques.

Lors d’une crise d’hyperventilation aiguë, un sac en papier apporte souvent une aide immédiate.

Il est placé sans serrer sur la bouche et le nez de l’hyperventilateur.

L’hyperventilateur expire dans le sac et inspire à travers celui-ci.

Cela permet au CO2 de retourner dans le corps et aux particules de calcium de se redistribuer correctement.

Cette mesure ne doit pas être utilisée en cas de manque d’oxygène dans le sang (hypoxémie), par exemple en cas de mal des montagnes.

Il est également important d’avoir un effet calmant sur la personne concernée.

Plan du site